Marion CRISTINELLI <
Photographe plasticienne <

La créativité se situe à la rencontre de la discipline et de l'esprit enfantin...
Robert Green

« Instaurer l’énigme du paysage. »

La photographie est pour moi un formidable outil de présence au monde, de connexion à autrui, d’enquête et donc d’interrogation infinie.
Je tente de rendre tangibles les carcans et les entraves qui s’exercent à l’encontre du paysage dans divers espaces, architecturés, naturels ou artificialisés par l’homme. Ces contraintes relèvent à la fois du champ social et de l’intime, puisque le paysage est un ressenti, entre le monde et l’être.
Lorsque j’arrive dans un lieu, la photographie me permet de relever les indices qui traduisent la vie qu’il renferme, de prendre le pouls, la tension de cette relation énigmatique entre corps et espace, d’en mesurer les paradoxes, les incohérences et d’en faire mémoire. 
Le paysage, objet concret fait de matière et de pensées est au centre de mes images. Mes photographies sont les traces de cette rencontre autant que d’une énigme à résoudre…

Vous désirez me suivre ?